Europe

Activités régionales – Europe

Le travail des sections de DEI en Europe se concentre sur les enfants migrants et sur la justice des mineurs – deux sujets particulièrement préoccupants pour DEI dans le monde entier. Les migrations posent de nombreux défis pour les enfants et leurs familles: les facteurs, tels que la pauvreté et la violence qui amènent les migrants à quitter leur pays d’origine, ainsi que ceux de l’isolement et de la peur rencontrés dès l’arrivée dans le pays d’accueil. Beaucoup d’enfants arrivent dans de nouveaux pays seuls, non accompagnés et sans papiers, ce qui les rend vulnérables à la violence, à l’exploitation et à d’autres violations des droits de l’homme; certains peuvent aussi entrer en conflit avec la loi.

Les enfants dans ces situations précaires sont souvent détenus arbitrairement, privés de leur droit à l’éducation ou soumis à des violences. Les sections nationales de DEI, en particulier dans la région Europe, travaillent en étroite collaboration avec les migrants et les enfants demandeurs d’asile pour s’assurer que leurs droits humain sont respectés et protégés.

Les activités régionales de DEI en Europe ont continué à se développer tout au long de 2013. DEI-Pays-Bas, où la Vice-présidence régionale est située, est devenu le coordinateur du SCEP (le Programme des Enfants Séparés en Europe), qui est un réseau d’ONG européennes composé de 33 organisations de 28 pays européens (y compris deux autres sections nationales de DEI). Le Réseau SCEP vise à améliorer la situation des enfants séparés par la recherche, par une politique commune et des actions de défense aux niveaux national et régional.

Une collaboration européenne conjointe entre DEI-Pays-Bas, DEI-Italie et d’autres ONG européennes a débouché sur le rapport sur les Normes de Base pour les tuteurs d’enfants séparés en Europe. Ce rapport est le résultat d’un projet financé par l’Union Européenne, qui vise à améliorer la situation des enfants séparés en élaborant des normes de base en ce qui concerne les qualifications des tuteurs, sur la base des points de vue des enfants séparés par rapport à leurs droits conformément à la CDE (Convention relative aux Droits de l’Enfant).

Depuis 2014, un projet: Children’s rights behind bars concernant  la publication d’un manuel pratique pour le suivi adéquat des installations de détention pour mineurs en Europe a étémis en place. DEI-Belgique, en collaboration avec DEI-France, l’Italie et les Pays-Bas et d’autres organisations européennes travaillent ensemble pour évaluer les mécanismes de suivi et de recours des systèmes de détention des enfants au sein de la région.

Révéler les violations des droits de l’enfant est la première étape vers la mise en œuvre d’opérations et d’actions d’influence des politiques vers une meilleure protection des enfants, nous devons nous pencher sur les enfants qui sont plus vulnérables et ont besoin d’une protection plus forte, comme c’est le cas des mineurs non accompagnés et des enfants privés de liberté.

Géraldine Mathieu, Vice-president Europe, DEI