Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La justice pour les enfants reste la principale priorité stratégique du mouvement de DEI. DEI s’est établi comme leader en matière de justice pour les enfants grâce à son expérience et son expertise technique. Son travail constant au cours des quatre dernières décennies illustre ce rôle : de la participation à la rédaction des règles minimales de l’ONU pour l’administration de la justice pour  les enfants (1985), à la nouvelle observation générale n°24 de la CNUDE sur les droits de l’enfant dans le système de justice pour enfants , et à la coordination du panel d’ONG pour l’étude mondiale de l’ONU sur les enfants privés de liberté (GSCDL)

 

Les objectifs à long terme de DEI, tels qu’ils sont établis dans notre Cadre stratégique, visent à s’assurer que les droits de l’enfant ne soient pas seulement reconnus au niveau international et national, mais que des systèmes de justice nationaux adaptés aux enfants soient mis en place, guidés par les principes inscrits dans la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant (CNUDE) et par toutes les autres normes et standards internationaux, régionaux et nationaux pertinents.

 

Lorsqu’il s’agit de justice pour les enfants, DEI travaille avec une double focale, en apportant un soutien et des conseils aux enfants dont les droits ont été/sont violés et aux enfants en contact direct avec la loi. Cependant, la définition de la « justice pour les enfants » de DEI va bien au-delà de la justice pour les enfants : du développement de systèmes de protection de l’enfance aux projets de prévention, de réhabilitation et d’autonomisation des enfants victimes de violence, en passant par la lutte contre la discrimination sexuelle et l’autonomisation des enfants en tant qu’acteurs de la défense de leurs droits.

Par le biais de ses sections nationales et de ses membres associés, DEI fournit un soutien socio-juridique direct aux enfants par le biais de ses Centres de défense socio-juridique (CDSJ). Les enfants qui entrent en contact avec le système judiciaire sont souvent privés ou incapables de jouir correctement de leurs droits. En le même temps, les enfants dont les droits sont violés rencontrent des difficultés pour accéder à la justice ou à des voies de recours. Or, sans accès à la justice, il n’y a pas de droits. En réponse à cela, DEI a créé un modèle d’action innovant qui intègre les normes internationales des droits de l’enfant et des principes adaptés aux enfants, et qui peut être adapté par les sections nationales pour répondre à leurs problèmes spécifiques les plus urgents.

Les centres de défense socio-juridique de DEI protègent et promeuvent activement les droits de l’enfant en agissant comme une voie de référence et en effectuant un suivi quotidien de la mise en œuvre des droits de l’enfant. En utilisant une approche multidisciplinaire, les CDSJ fournissent une formation, une assistance technique et un renforcement des capacités en plus de l’aide juridique.

Malgré certains progrès, de nombreux pays manquent d’informations sur les besoins des enfants en contact avec la loi. Souvent, les gouvernements ne parviennent pas à aligner leur législation nationale sur les normes existantes ou à mettre en place des systèmes judiciaires adaptés aux enfants, comme le prévoit la CNUDE. Poursuivre la protection et le respect des droits de l’homme des enfants impliqués dans le système judiciaire reste un énorme défi. DEI – avec sa structure à plusieurs niveaux – est dans une position unique pour changer la situation des enfants en contact avec la loi et pour s’assurer que tous les enfants peuvent accéder à la justice sur une base égale.

Centres de défense sociojuridique (CDSJ)

Le travail des CDSJ consiste à offrir activement aux enfants en conflit avec la loi, aux enfants victimes et témoins, ainsi qu’aux adultes confrontés à des violations des droits de l’enfant, un accès direct à la justice et un soutien socio-juridique de qualité correspondant, y compris:

 

  • l’information
  • l’orientation vers d’autres prestataires de services
  • des conseils psychosociaux
  • des conseils juridiques gratuits et une représentation – y compris devant les tribunaux.

Par l’intermédiaire de ses sections nationales dans le monde entier, DEI a constaté que les centres de défense sociojuridique (CDSJ) sont efficaces pour donner aux garçons et aux filles la possibilité d’accéder effectivement à la justice et d’obtenir des réparations.

This post is also available in: EN, ES