Afrique

Activités régionales – Afrique

L’Afrique est une région où l’action de DEI reste indispensable dans une situation où les enfants et les jeunes font face à d’énormes difficultés dans la jouissance de leurs droits de l’Homme. De nombreux gouvernements africains connaissent une croissance économique avec peu de répercussion dans la vie quotidienne de la majorité des citoyens. Ainsi, l’action d’organisations issues de la société civile, telles que DEI, qui mène une défense constante dans le but d’influencer et d’améliorer la vie des gens est hautement révélatrice. Le Mouvement DEI est présent, par ses sections nationales, à travers le continent africain et possède un énorme potentiel pour se développer davantage.

Malgré la distance géographique entre ces sections, et les coûts financiers que cela engendre pour organiser des réunions, il y a eu une intégration régionale en douceur et une coordination entre les sections de DEI en Afrique, notamment:

  • Le suivi de la Conférence de Kampala en collaboration avec ACPF (African Child Policy Forum), en mettant l’accent sur le renforcement du rôle des lignes directrices pour la justice adaptée aux enfants dans le cadre du travail du Comité Africain d’Experts sue les Droits et le Bien-être des Enfants (ACRWC);
  • L’Union du Mano River (MRU), une association sous-régionale créée en 1973 entre le Libéria et la Sierra Leone. En 1980 et en 2008, la Guinée et la Côte d’Ivoire ont respectivement rejoint cette union. Le principal objectif de l’Union MANO River est de promouvoir la coopération économique entre les pays, mais cela a maintenant été élargi à la sécurité et aux droits de l’Homme, y compris la protection de l’enfant. En 2013, DEI-Sierra Leone a organisé une réunion de l’Union du Fleuve Mano sur la traite des enfants et la réinsertion des enfants non accompagnés. Le but de la réunion était d’établir une compréhension et un accord de coopération entre DEI-Sierra Leone, DEI-Libéria et Sabou (maintenant DEI-Guinée), le Réseau d’Afrique de l’Ouest sur la protection des enfants, le Secrétariat de l’Union du Fleuve Mano, l’UNICEF et des groupes de jeunes des trois pays. La réunion a porté sur la question de la réinsertion des enfants non accompagnés qui se retrouvent sans famille et sans citoyenneté légale.
  • Programme sous-régional (Afrique de l’Ouest): Le Girl Power Project – DEI-Sierra Leone, DEI-Ghana et DEI-Liberia sont associés dans un projet global « Girl Power Project » qui vise à assurer l’égalité des chances pour les filles et les jeunes femmes. Le projet est mis en œuvre dans dix pays et implique de nombreuses ONG. Dans ce projet, des milliers de jeunes filles et de jeunes femmes reçoivent une aide pour accéder à la justice quand elles sont victimes de violences et pour participer à des programmes communautaires qui les concernent, tels qu’influencer les politiques et renforcer les mécanismes de protection de l’enfant au sein des communautés locales.

Il y a encore beaucoup à faire et le Vice-président continuera à rechercher des moyens de financement pour les projets régionaux qui peuvent offrir des occasions d’améliorer les compétences des sections, comme construire un partenariat solide et des liens entre les sections pour le partage des savoirs.

Nirmal Busgopaul, Vice-président Afrique, DEI