Search
Close this search box.
DCI Sierra Leone

Theresa Koroma, DEI-Sierra Leone, défend la justice

DCI Sierra Leone
© UNICEF Sierra Leone/2012/CharlyCoxCommunication
Aminata en su ciudad natal de Makeni

Quotidiennement, Theresa Koroma, de la section nationale Sierra Leone, travaille en étroite collaboration avec les autorités judiciaires et policières dans le pays afin d’améliorer le système de justice pour mineurs. Elle déclare: «Je me bats pour que les enfants ne soient pas mis en prison avec les adultes, je négocie avec la police pour qu’elle règle les cas de violations mineures impliquant des enfants au niveau communautaire plutôt que devant les tribunaux. De plus, je rends visite aux enfants identifiés comme étant vulnérables, qui vivent dans une peur constante d’abus et qui ont besoin de conseil et d’aide.» Une histoire permet de mieux mettre en évidence le travail important de Mme Koroma.

Un jour, une jeune fille nommée Amina (prénom d’emprunt), fut incitée à rejoindre le domicile d’un homme âgé, contre promesse de recevoir de l’argent pour payer sa scolarité. Cependant, une fois chez lui, l’homme en question essaya de la violer. Aminata cria au secours et réussit à s’échapper.

La jeune fille, traumatisée, sollicita l’aide de sa grand-mère, qui la dirigea immédiatement vers Mme Koroma. Mme Koroma la prit en charge, elle l’amena dans un hôpital local pour examen et l’accompagna à un poste de police pour la soutenir dans sa déclaration. Il paraît évident que son contact avec Mme Koroma a eu un impact durable, et Aminata a même déclaré: «Quand j’aurai fini l’école, je veux devenir avocate. Les droits ont été enlevés à nous autres femmes et je veux mettre un terme à cela!»

Des histoires comme celles-ci démontrent non seulement la nécessité de l’action d’organisations telles que DEI et d’acteurs comme Theresa Koroma, mais également l’impact positif qu’a DEI dans le monde entier.