Les enfants palestiniens continuent à être détenus arbitrairement et torturés

Le dernier rapport du Secrétaire Général des Nations Unies sur les Territoires Palestiniens Occupés, présenté au Conseil des Droits de l’Homme durant de sa 24e session (Septembre 2013), fait état de cas alarmants de violations des droits de l’homme continuellement commis par les forces armées ou de police israéliennes, en particulier à l’encontre d’enfants palestiniens. Le rapport mentionne que 236 enfants palestiniens étaient détenus au mois d’avril 2013, ayant été arrêtés de façon arbitraire et transférés dans des prisons israéliennes, 44 d’entre eux ayant moins de 16 ans. Ces enfants sont détenus pendant des heures sans avoir le droit de dormir, menacés lorsque interrogés, soumis à des traitements dégradants et à une torture physique ou psychologique, exposés à de mauvaises conditions de santé ainsi que privés de leurs droits procéduraux (procès équitable, accès à la justice, participation).

Lors du Conseil des Droits de l’Homme, de nombreux Etats ont appelé Israël à libérer ces enfants, mettant en avant le fait que les cas relatés violaient la Convention des Nations Unies relative aux Droits de l’Enfant et la Convention des Nations Unies Contre la Torture.