Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Il convient de noter que ces derniers temps, le continent Latino-Américain a connu une hausse des dispositions punitives et répressives, qui ont un impact fort sur les droits humains des adolescents dans les systèmes de justice pénale pour mineurs. Une action urgente est nécessaire pour renforcer le réseau régional et contrecarrer ces tendances. C’est pour cette raison que DEI continue de travailler, en collaboration avec d’autres ONG partenaires au niveau régional, pour promouvoir et assurer la mise en œuvre fidèle de la Convention relative aux Droits de l’Enfant et en particulier des droits des enfants dans le système de justice.

La collaboration entre les sections nationales de DEI en Amérique latine s’est poursuivit vigoureusement tout au long de 2013. En Décembre 2013, la septième réunion régionale du programme de justice pour mineurs a eu lieu au Costa Rica avec la participation de représentants des sections nationales et du Secrétariat International.

La réunion a marqué la fin de la première phase du programme régional pour la création d’un Observatoire de Justice Juvénile. L’objectif d’un tel Observatoire Régional (un programme qui est financé par l’Union Européenne) est de fournir des informations quantitatives et qualitatives

fiables sur le fonctionnement des systèmes de justice juvénile dans huit pays où DEI possède des sections nationales: Argentine, Bolivie, Brésil, Colombie, Costa Rica, Equateur, Paraguay et Uruguay. Le programme est coordonné par l’ONG IELSUR d’Urugay et par le Comité de Derechos del Niño, Uruguay et par Anced – Associação Nacional dos Centros de Defesa da Criança e do Adolescente (DEI-Brésil).

La société civile doit être prise en compte et ses contributions rendue possible. Nous avons des personnes formés et qualifiées et nous devons être consultés par les gouvernements quand il s’agit du respect des droits de l’enfant.

Juan Pedro Fumeiro, Vice-président Amériques, DEI

This post is also available in: EN, ES