Réponses de DEI à la COVID-19

Défense des Enfants International a agi au niveau international, régional et local pour s’assurer que les enfants ne soient pas laissés de côté dans la réponse à la pandémie. Cette page rassemble les ressources sur l’impact de la COVID-19 sur les droits des enfants. Les ressources ci-dessous sont régulièrement mises à jour.

NOS PRINCIPALES ACTIVITÉS

Webinaire de DEI sur l'impact de COVID-19 sur les enfants privés de liberté.

En collaboration avec Human Rights Watch et le Panel d'ONG pour l'étude mondiale sur les enfants privés de liberté.

L’IMPACT DE COVID-19 SUR LES DROITS DE L’ENFANT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DCI SUR LA COVID-19

RÉPONSES DES SECTIONS NATIONALES

DEI-Argentina

DEI-Argentine a réuni des experts internationaux et des représentants du projet #TejiendoRedesInfancia cofinancé par l’Union européenne, avec le premier d’une série de Dialogues sur la protection des droits de l’enfant dans le contexte de #COVID19.

Les activités ont été mises en œuvre en se basant sur le maintien du lien, en évitant que les mesures d’isolement social prévues comme mesures sanitaires n’affectent la santé mentale des enfants et de leurs familles.

Elle est intervenue dans le chaos dans lequel les forces de sécurité, sous prétexte d’imposer le respect des mesures d’isolement, ont procédé à des violences institutionnelles. La direction de l’organisation La Poderosa a été soutenue pour ses soupes populaires et ses aires de pique-nique populaires, agissant comme facilitateurs et garants dans le cadre d’un accord avec Unicef Argentine.

L’enregistrement complet de l’événement est disponible ici.

DEI-Colombia

 

DEI-Colombie a signé une lettre pour demander la protection des droits de l’homme et la garantie de la survie de la population Wayúu, le plus grand groupe ethnique de Colombie qui est installé sur le territoire de La Guajira.

 Conformément à l’objectif du Mouvement, nous avons soutenu la demande et exhorté le président colombien et les autorités gouvernementales à prendre toutes les mesures en leur pouvoir pour garantir la protection spéciale renforcée que l’État colombien doit fournir aux enfants Wayúu pendant l’état d’urgence dû à la COVID-19.

DEI-Colombie a lancé le 2020 juin une déclaration publique commune pour demander à l’Etat colombien de mettre en œuvre des mesures garantissant la protection et l’accès aux droits des enfants dans le pays.

Lire le communiqué de presse (disponible en espagnol). 

DEI-Grèce a lancé une déclaration commune avec 21 autres organisations humanitaires et de défense des droits de l’homme opérant en Grèce, associée à la campagne #dont_leavethekidsalone, demandant au gouvernement de prendre des mesures préventives immédiates dans les centres d’accueil et d’identification des îles où la situation précaire des demandeurs d’asile et des migrants les exposerait davantage à le risque de contamination.

DEI-Greece

DEI-Italie

DEI-Italie a organisé pendant le lockdown du pays des “conversations entre-temps”. Dans ce moment particulier de suspension, où les échanges sont devenus virtuels, l’équipe de DEI-Italie a été protagoniste d’une série de réunions où des philosophes, des psychologues, des musiciens et des sociologues ont exposé leur point de vue, pour expérimenter ensemble des nouveaux modes de dialogue, formation et partage d’information.

DEI-Mauritanie

DEI-Mauritanie a distribué des produits alimentaires à 900 familles pauvres et confinées et 8000 dépliants de sensibilisation. Cette campagne de sensibilisation a été organisée par la coalition GFF CSO de 204 organisations sous la présidence de DEI-Mauritanie au niveau de la capitale Nouakchott. Quelques photos de la campagne sont disponibles sur la page facebook.

De même, DEI-Mauritanie a participé à deux émissions de télévision et à la production de deux vidéos pour sensibiliser aux fausses nouvelles qui ont été largement publiées sur les réseaux sociaux pendant et au sujet de la COVID-19. Ces fausses informations ont incité DEI-Mauritanie à élaborer et à publier deux affiches de prévention dans ses médias sociaux.

Pendant les nouvelles activités liées à la COVID-19, la section nationale a poursuivi ses projets de prise en charge et de conseil aux victimes de violences sexuelles qui ont lieu au centre “EL Wafa” ainsi que la ligne d’assistance aux enfants. La ligne d’assistance a été adaptée pour être à la disposition des enfants en détresse à cause du COVID-19.  Quatorze garçons et dix-huit filles ont appelé la ligne d’assistance pour obtenir des informations sur le coronavirus.<

 

DEI-Palestine

 

Le 19 mars 2020, DEI-Palestine a appelé les autorités israéliennes à prendre des mesures immédiates pour libérer tous les enfants palestiniens détenus dans les prisons israéliennes en raison de la propagation mondiale rapide du virus COVID-19.  Un expert des droits de l’homme de l’ONU a publié une déclaration dans laquelle il exhorte Israël, l’Autorité palestinienne et le Hamas à assumer leurs responsabilités juridiques internationales en veillant à ce que le droit à la santé soit pleinement assuré aux Palestiniens de Gaza et de Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, pendant la pandémie de COVID-19.

DEI-Palestine a publié en août 2020 un article sur les enfants palestiniens détenus testés positifs au coronavirus dans une prison israélienne. Veuillez consulter l’article ici.

DEI-Palestine a publié en août 2020 un article sur les enfants palestiniens détenus testés positifs au coronavirus dans une prison israélienne. Veuillez consulter l’article ici.

DCI-Sierra Leone a organisé des sessions sur les droits en matière de santé sexuelle et reproductives pour les filles et leur a fourni des informations vitales sur les services essentiels et la manière d’accéder à ces services dans les communautés afin de minimiser le risque de violences sexuelles pendant les confinament, et avec l’aide des professionnels de la santé(plus d’informations ici). 

En outre, le 10 avril, DEI-Sierra Leone et l’AIM ont exhorté le gouvernement à enquêter sur les abus sexuels commis à l’encontre des filles lors de la quarantaine du COVID-19 dans le district de Port Loko. Plus d’information ici.

DEI-Sierra Leone apparaît aux côtés du président du Parlement de la CEDEAO, parmi la star de cinéma Idris Elba et les ministres sierra-léonais dans une vidéo pour  le programme “Girls Advocacy Alliance” géré par une coalition de ONGs dont DEI fait partie.

 

 

DEI-Sierra Leone

Ressources pour les défenseur-e-s des droits humains


This post is also available in: EN, ES