Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

DEI croit profondément dans le pouvoir des partenariats et aux synergies, et possède un riche passé de collaboration dans le monde des Droits de l’Homme. DEI possède un statut consultatif auprès de différents partenaires dont l’ECOSOC, l’UNESCO, l’Organisation Internationale du Travail (OIT) et le CoE. Le Secrétariat International de DEI, est un membre actif du Groupe Interinstitutions des Nations Unies sur la justice pour mineurs (IPJJ), un des fondateurs et membre actif de Childs Rights Connect et fait partie du Conseil International des ONG contre la violence à l’encontre des enfants (InCo).

Conseil Economique et Social des Nations Unies (ECOSOC) : Depuis 1993, DEI possède un statut consultatif auprès de ECOSOC . Ce statut permet à l’ECOSOC de recevoir les avis des ONG à travers les délibérations des réunions publiques et dans ses organes subsidiaires, mais aussi pendant les conférences internationales de l’ONU et leurs organes préparatoires. Posséder ce statut consultatif confère à DEI certains privilèges : Mettre certains sujets à l’ordre du jour de l’agenda de l’ECOSOC et de ses organes subsidiaires; participer aux réunions où nous pouvons soumettre des déclarations écrites et effectuer des présentations orales aux gouvernements, et interagir avec les organes de l’ONU sur les mécanismes des Droits de l’Homme.

Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) : Comme le précise le slogan de  UNICEF “Unis pour les Enfants”, l’UNICEF travaille en collaboration avec des particuliers, des gouvernements et des organisations, parmi lesquelles figure DEI. L’UNICEF est un partenaire important sur le terrain des droits de l’Enfant, et à l’échelle internationale, nous collaborons sur différents sujets, dont la justice juvénile à travers le IPJJ, et à l’échelle nationale, presque toutes nos sections travaillent en étroite collaboration avec l’UNICEF.

Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) : DEI est en partenariat avec  UNESCO et fait partie de sa section ONG. A travers ce partenariat, nous pouvons participer aux réunions, recevoir des informations, et fournir des avis sur des sujets relatifs aux droits de l’Enfant.

Organisation Internationale du Travail (OIT) : DEI possède un statut consultatif avec ILO ce qui lui permet d’être invitée à des conférences et donner des avis concernant les déclarations, les conventions etc., et particulièrement dans le domaine du travail des enfants.

Conseil de l’Europe (CoE): DEI possède également un statut consultatif auprès du  Council of Europe. et fait partie de la Conférence International des ONG (IONG) du Conseil de l’Europe. Des représentants de DEI font également partie de la liste d’experts qui conseillent et guident les politiques du Conseil de l’Europe sur les droits de l’Enfant.

Agence des droits fondamentaux de l’Union Européenne (FRA): DEI est membre de la plateforme ONG de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union Européenne.FRA est une des agences décentralisées de l’Union Européenne. Ces agences ont été mises en place afin de fournir des conseils d’experts aux institutions de l’UE et aux Etats Membres sur certains sujets. FRA aide à s’assurer que les droits fondamentaux des populations vivant au sein de l’UE sont protégés. En tant que membre de sa plateforme ONG, DEI peut être consultée sur différents sujets liés aux droits de l’Enfant, mais aussi participer à la conférence annuelle à Vienne, effectuer des présentations, et soulever des questions importantes à l’Agence.

Groupe Interinstitutions des Nations Unies sur la justice pour mineurs (IPJJ) : DEI est membre du comité de pilotage du IPJJ et accueille cette entité au sein de ses bureaux.  The  L’IPJJ est un groupe de coordination concernant des conseils techniques et de l’assistance dans le secteur de la justice pour mineurs, composée de 13 Agences des Nations Unies et d’ONG activement impliquées dans le secteur de la Justice pour mineurs. Il a été créé suite à la Résolution 1997/30 du Conseil Economique et Social des Nations-Unies (ECOSOC).

Child Rights Connect (Anciennement Groupe des ONG pour la convention des Droits de l’Enfant): DEI est membre fondateur du  Child Rights Connect, l’un des plus importants réseaux sur les droits de l’Enfant, rassemblant plus de 80 membres partout dans le monde. DEI est un membre actif de ce réseau, et est représenté dans son comité directeur. Par le passé, DEI a siégé dans certains groupes de travail (Justice pour mineurs, Enfants et Violence), et est actuellement membre du groupe sur l’intégration, sur les enfants de parents incarcérés, et sur le groupe de discussion concernant les enfants affectés par des conflits armés.

Conseil International des ONG sur la Violence à l’encontre des Enfants (INCO): DEI est un membre historique de ce Conseil, et y est représenté par le directeur général de son secrétariat international. L’INCO a été créé en 2007 afin de fournir un suivi important à l’étude des Nations Unies concernant les Violences contre les Enfants. Son rôle principal est de travailler en étroite collaboration avec le Représentant Spécial du Secrétaire Général, en s’assurant de la participation de la société civile dans le suivi de ces activités. Le Conseil est composé de 18 membres – Neuf membres représentent des ONG Internationales, les 9 autres (sélectionnées à l’échelle régionale) représentent des ONG régionales et nationales.

Forum Africain de la Politique de l’Enfants (ACPF): DEI et  ACPF ont signé un accord afin de travailler ensemble, en construisant sur l’avantage comparatif de chacun, et en assurant une coordination efficace et durable afin de protéger et de promouvoir la Justice pour mineurs en Afrique. Ce mémorandum de 2012 est actuellement en discussion dans la mise en place de l’Etude globale sur les Enfants privés de Liberté.

Mettre fin à la prostitution infantile, à la pornographie infantile et au trafic d’enfants à des fins d’exploitation sexuelle (ECPAT): DEI et L’ECPAT travaillent en collaboration pour mettre fin à la prostitution infantile, à la pornographie infantile et au trafic d’enfants à des fins d’exploitation sexuelle. Grâce à des programmes tels que “Défense des petites filles”, nous collaborons à l’échelle internationale et à l’échelle locale pour s’assurer que les enfants, et particulièrement les petits filles, partout dans le monde, puissent profiter de leurs droits fondamentaux, et soient à l’abri de toute forme d’exploitation sexuelle.

This post is also available in: EN, ES