Lettre conjointe au Président Biden: Arrêtez les attaques du gouvernement israélien contre la société civile palestinienne

Le 29 août 2022, DEI et d’autres organisations de la société civile du monde entier ont demandé une action immédiate pour mettre fin aux attaques du gouvernement israélien contre la société civile palestinienne. Au cours des 10 derniers mois, ces attaques ont mis la sécurité et le bien-être des défenseurs des droits de l’homme palestiniens en grave danger.

 

Les organisations soussignées ont demandé au Président Biden de:

  1. Condamner les tactiques répressives du gouvernement israélien et l’escalade de la campagne de criminalisation et d’intimidation contre les organisations de la société civile palestinienne, leur personnel et leur conseil d’administration;
  2. Rejeter les accusations infondées du gouvernement israélien contre les organisations de la société civile palestinienne et demander aux autorités israéliennes d’annuler les désignations;
  3. Prendre des mesures diplomatiques, de concert avec leurs homologues européens, afin de protéger les organisations palestiniennes visées, leur personnel et leur conseil d’administration, leurs locaux et autres biens.
  4. S’abstenir d’imposer des obstacles ou des politiques qui empêcheraient un engagement direct entre le gouvernement américain et la société civile palestinienne, ou qui empêcheraient une compréhension publique complète de la gravité et des impacts de la répression israélienne ;
  5. Mettre fin aux efforts des États-Unis pour saper le droit des Palestiniens et des organisations de la société civile palestinienne à poursuivre la justice et la responsabilité, y compris devant la Cour pénale internationale;
  6. S’assurer qu’aucune action n’est prise au niveau fédéral qui entrave de quelque manière que ce soit le financement des organisations basées aux États-Unis ou des individus aux organisations palestiniennes ciblées ; et
  7. Suspendre le financement militaire américain au gouvernement israélien et cesser tout effort diplomatique permettant l’impunité systémique pour les violations flagrantes par Israël des droits de l’homme internationalement reconnus.

 

Cliquez ici pour lire la lettre conjointe.

This post is also available in: EN, ES