Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Mauritanie prend des mesures pour protéger les enfants privés de liberté !

La Mauritanie prend des mesures pour protéger les enfants privés de liberté !

 

Protéger les enfants privés de liberté : La Mauritanie franchit une nouvelle étape décisive en organisant un atelier national sur la question

 

Nouakchott, la capitale de la Mauritanie, a accueilli un événement crucial le 21 décembre 2023. Il s’agit d’un atelier national axé sur la protection des enfants privés de liberté. Cet atelier marque une avancée significative pour la Mauritanie dans le traitement de cette question importante.

 

Dirigé par le ministère de la Justice en partenariat avec l’Association Mauritanienne pour la Santé de la Mère et de l’Enfant (AMSME) la section nationale de Défense des Enfants International (DEI) en Mauritanie, l’atelier avait pour objectif d’aborder la situation des enfants privés de liberté en Mauritanie. L’atelier s’est penché sur les résultats de l’Étude mondiale des Nations Unies sur les enfants privés de liberté. Il a également instauré les bases de la création d’une coalition chargée de mettre en œuvre les recommandations de l’étude de manière efficace.

 

En effet, l’un des résultats de l’atelier a été la création d’une coalition nationale en lien avec les enfants privés de liberté. Les membres fondateurs sont des agences gouvernementales, des ministères et des organisations de la société civile. La coalition a pour objectif de se réunir régulièrement, d’adopter des plans d’action et de faciliter le partage d’expériences entre les membres.

 

DEI-Mauritanie, assurera le secrétariat technique de la coalition. Son rôle sera de coordonner les réunions et d’assurer la mise en œuvre effective des objectifs de la coalition.

Les principaux acteurs de la protection de l’enfance ont participé à l’événement, notamment des représentants du gouvernement, de l’UNICEF, d’ONG telles que Terre des Hommes et Noura, ainsi que des représentants de la société civile.

 

Le ministère de la Justice, ainsi que d’autres départements et organisations concernés, ont apporté leur soutien et leur expertise à l’atelier. Cet effort de collaboration démontre un engagement unifié pour la protection des droits de l’enfant en Mauritanie et promouvoir les alternatives à la privation de liberté.

 

Dans l’ensemble, l’atelier représente une étape importante dans les efforts de la Mauritanie pour protéger les droits des enfants privés de liberté. En encourageant la collaboration et en mettant en œuvre des plans d’action concrets, la Mauritanie prend des mesures décisives pour assurer un avenir meilleur à ses enfants.

This post is also available in: EN, ES