Justice for Children Award – 2e Edition

Cérémonie de récompense du Concours Justice for Children Award :

Renforcer la protection des jeunes filles exposées à la violence au sein des systèmes judiciaires

(Genève, 5 Octobre 2018) – Défense des Enfants international (DEI) a eu l’honneur d’organiser en coopération avec l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) la deuxième édition de la cérémonie de Récompense du concours Justice for Children Award qui a été suivie d’un panel de discussion sur le thème de la violence contre les jeunes filles dans le système judiciaire. Cet événement a eu lieu le 2 octobre 2018 à la Délégation Permanente de l’Union Européenne auprès des Nations Unies à Genève.

Cette deuxième édition a permis d’une part de récompenser M. Filip Waszczuk, gagnant du Concours et étudiant en Anthropologie et Droits de l’Homme à Sciences Po Paris et, d’autre part, de tenir un débat de haut niveau avec des experts renommés des Droits de l’Homme sur la Justice pour les Enfants.

Le Responsable de la Délégation de l’Union Européenne (UE) auprès des Nations Unies à Genève, H.E. Walter Stevens a ouvert la cérémonie en soulignant la volonté de l’UE de mettre fin à la violence à l’encontre des enfants et son implication dans divers projets, résolutions et recherches tels que l’Etude Mondiale des Nations Unies sur les Enfants Privés de Liberté.

Tout en recevant sa récompense et en présentant son rapport, M. Waszczuk a mis en relief les problèmes liés à la violence exercée à l’encontre des jeunes filles handicapées dans le système judiciaire ougandais dans un style structuré, passionné et engagé. S’en est suivie une discussion fervente animée par M. Alex Kamarotos, le directeur exécutif de DEI, sur la manière d’établir une collaboration pour assurer la protection des jeunes filles exposées à la violence au sein des systèmes judiciaires.

Mme Renate Winter, Présidente du Comité des Nations Unies sur les Droits de l’Enfant a énoncé les quatre principes de la Convention des Nations Unies sur les droits de l’enfant et a discuté la manière par laquelle le Comité se bat pour que les droits des jeunes filles soient respectés, en particulier dans des situations de violence en établissant des rapports et des recommandations d’Etat.

Le Professeur Philippe Jaffé a abordé la question du fossé entre les normes et lois internationales et le fonctionnement au quotidien des systèmes de justice dans le monde, et comment le combler pour protéger les droits des jeunes filles lorsqu’elles sont confrontées au système judiciaire. De même, M. Benoît Van Keirsbilck a pris un exemple concret pour démontrer comment les organisations non gouvernementales (ONGs) peuvent travailler ensemble pour renforcer la protection des enfants exposés à la violence en des endroits où ils sont privés de liberté. Il a présenté un guide élaboré par DEI-Belgique, un outil qui permet de former les professionnels travaillant au contact de jeunes garçons et de jeunes filles privés de leur liberté.

Mme Meskerem Geset Techane a donné un aperçu du rapport à venir du Groupe de Travail des Nations Unies sur la Discrimination contre les Femmes et les Jeunes Filles privées de liberté, qui sera présenté au Conseil des Droits de l’Hommes des Nations Unies au mois de juin de l’année prochaine. A la fin de la discussion, les intervenants ont donné leurs recommandations sur la manière de renforcer la protection des jeunes filles exposées à la violence au sein du système judiciaire.

Cette Récompense et cette table ronde offrent un point de départ de réflexion sur la manière de renforcer la protection des jeunes filles au sein du système judiciaire. Vous trouverez davantage d’information sur ce sujet ici.

 

Contact presse: Alex Kamarotos,  Défense des Enfants international (DEI)

director@defenceforchildren.org
+41 22 734 05 58