CDH51 Déclaration de DEI sur le point 3 – Dialogue interactif avec le groupe de travail sur la détention arbitraire

Défense des Enfants International a fait une déclaration au nom du Panel d’ONG sur les enfants privés de liberté, sur le point 3- Dialogue interactif avec le Groupe de travail sur la détention arbitraire lors de la 51ème session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU le 19 septembre 2022.

 

Dans cette déclaration, DEI appelle les Etats membres à:

  • à investir dans la formation systématique de tous les professionnels du système judiciaire qui travaillent avec et pour les enfants, en particulier ceux qui travaillent dans les lieux de détention;
  • à adopter des protocoles pour la remise des enfants présumés associés à des forces armées ou à des groupes armés à des acteurs civils de la protection de l’enfance, afin de donner la priorité à leur réintégration;
  • à respecter les normes internationales en matière de droits de l’homme, notamment l’article 37 b) de la Convention relative aux droits de l’enfant;
  • d’exclure explicitement les enfants de la législation nationale sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme, et de veiller à ce que les enfants soupçonnés d’infractions liées à la sécurité nationale soient traités exclusivement dans le cadre de systèmes de justice pour enfants;
  • et de soutenir la mise en œuvre et le suivi des recommandations de l’Étude mondiale des Nations unies sur les enfants privés de liberté.

 

Cliquez ici pour lire la déclaration complète.

This post is also available in: EN, ES