Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Élection du Comité des droits de l’enfant : Présentation de deux candidats faisant partie du mouvement DEI

Élection du Comité des droits de l’enfant :
Présentation de deux candidats faisant partie du mouvement DEI

 

La 20ème Réunion des États parties et les Élections 2024 auront lieu le 23 mai 2024 à New York.

 

Neuf membres du Comité des droits de l’enfant seront élus pour remplacer ceux dont le mandat arrive à expiration le 28 février 2025.

 

Nous sommes ravis d’annoncer que la présidente de DEI-Mauritanie (Association Mauritanienne pour la Santé de la Mère et de l’Enfant, AMSME), Zeinebou TALEB MOUSSA de Mauritanie, est candidate à l’adhésion au CDE (premier mandat).

 

Nous sommes heureux d’annoncer que le membre actuel du CDE et ancien président du mouvement DEI, Benoit VAN KEIRSBILCK de Belgique, est également candidat à l’adhésion au CDE (deuxième mandat).

 

Zeinebou TALEB MOUSSA :

En tant que femme originaire du nord-ouest du continent africain, son expertise dans le domaine consiste à gérer des programmes majeurs depuis plus de 27 ans pour protéger les enfants contre toutes les formes de violence et de discrimination, en particulier la violence sexuelle et la privation de liberté. Ayant développé des centres de défense socio juridiques dans son pays, elle s’est spécialisée dans la prise en charge sociale, juridique et psychologique des enfants victimes de violence sexuelle et des enfants en conflit avec la loi. Elle a organisé des débats régionaux sur la protection de l’enfance et plaidé pour le suivi de la mise en œuvre de la stratégie nationale de protection de l’enfance.

 

Au niveau international, elle possède une connaissance approfondie de l’Étude mondiale des Nations unies sur les enfants privés de liberté (2019), ainsi que de celle sur la Violence (2006), et bien sûr de la Convention relative aux droits de l’enfant et de ses trois protocoles. Elle a contribué à la diffusion et au suivi des recommandations du Comité des droits de l’enfant, de l’Examen périodique universel (EPU) et du Comité Africain des experts sur les droits et le bien-être de l’enfant (CAEDBE) pour la Mauritanie, à travers la Coordination par Défense des Enfants International pour l’élaboration de rapports alternatifs pour le CDE et le CAEDBE.

 

Elle a comme principale motivation de vouloir mettre en œuvre la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant au niveau local, national et international. Selon elle, les enfants, en tant qu’êtres humains, devraient pouvoir jouir de leurs droits fondamentaux avec dignité, dans une société juste et responsable. Elle milite pour les droits des filles et des jeunes femmes en Mauritanie.

 

En 2000, elle a créé l’association AMSME pour éduquer les filles et les jeunes femmes sur la santé et les droits en matière de procréation. Très tôt dans son travail, cependant, elle a réalisé qu’un autre problème – la violence sexuelle – devait être traité de toute urgence. Ainsi, en 2001, elle a fondé le centre El Wafa à Nouakchott pour aider les victimes de viol et d’agression sexuelle.

 

Elle se bat pour rédiger de nouvelles lois sur le viol, qui ne sont pas spécifiquement reconnues dans le code pénal mauritanien. Elle aimerait mettre tout son engagement et son expertise au service du Comité des droits de l’enfant, pour progresser sur les questions et les défis émergents.

 

Benoit VAN KEIRSBILCK :

 

Au cours de sa carrière de plus de 35 ans dans le domaine des droits de l’enfant, Benoit Van Keirsbilck s’est engagé à promouvoir un plus grand respect des droits de l’enfant inscrits dans la CNUDE.

 

 

Son travail de terrain avec les jeunes et les familles lui a permis de prendre conscience des réalités vécues par les enfants et de l’importance de garantir leur participation à toutes les questions qui les concernent.

 

 

En tant que fondateur et directeur de Défense des Enfants International Belgique, Benoit Van Keirsbilck est activement impliqué dans le suivi de la mise en œuvre du CDE en Belgique, notamment en participant à la rédaction de rapports alternatifs pour les organes conventionnels des Nations unies et en menant des projets pour évaluer et améliorer les droits de l’enfant.

 

 

 

Il possède une large gamme de compétences et d’expériences dans le domaine des droits de l’enfant et de la justice pour enfants :

– Il est formateur et expert en droits de l’enfant, justice pour les enfants et protection de l’enfance au niveau international.

– Co-fondateur du Centre Interdisciplinaire pour les Droits de l’Enfant (CIDE)

– Membre fondateur de l’Association des Services de Droit des Jeunes, la Fédération des Services de Droit des Jeunes de la Région francophone de Belgique

– Membre de l’organe consultatif de la Commission nationale des droits de l’enfant

– Membre du Comité consultatif de l’Étude mondiale des Nations unies sur les enfants privés de liberté

 

Consultez leur CV ici :  Zeinabou Taleb Moussa, Benoit Van Keirsbilck,

Consulter leur brochure ici :  Zeinabou Taleb Moussa, Benoit Van Keirsbilck,

Regardez leur vidéo ici : Zeinabou Taleb Moussa, (Benoit Van Keirsbilck disponible fin avril)

This post is also available in: EN, ES