DEI livre une déclaration au CDH sur la commission d’enquête palestinienne

Défense des Enfants International a participé à la troisième réunion de la cinquantième session du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies le 14 juin 2022, qui comprenait un dialogue interactif avec la Commission d’enquête internationale indépendante sur le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est et Israël. Pour ce dialogue interactif, DEI a livré une déclaration écrite au nom de Défense des Enfants International – Palestine. Dans la déclaration, DEI a exhorté tous les États membres à :

  • Exiger que les forces israéliennes s’abstiennent de recourir intentionnellement à la force létale contre des civils, y compris des enfants, qui ne représentent aucune menace imminente pour la vie ;
  • Exiger qu’Israël retire les désignations des organisations palestiniennes de défense des droits de l’homme et de la société civile comme « organisations terroristes » et cesse son harcèlement de toutes les organisations palestiniennes, israéliennes et internationales de défense des droits de l’homme et de la société civile ; et
  • Prendre des mesures urgentes pour garantir la responsabilité des auteurs de violations en soutenant les efforts déployés par la Cour pénale internationale pour tenir les auteurs responsables et en s’acquittant des obligations en vertu des Conventions de Genève ou du Statut de Rome d’exercer la compétence pénale et d’arrêter les personnes soupçonnées d’avoir commis, ou qui ont ordonné d’avoir commis , les crimes internationaux décrits dans le rapport de la Commission.

Lisez la déclaration complète ici (anglais).

This post is also available in: EN, ES

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn