La réponse au covid-19 de DEI

Lisez les nouvelles activités de Défense des Enfants Internationale en réponse à la pandémie du covid-19 et comment les sections nationales abordent le sujet dans les rapports, articles, webinaires énumérés ci-dessous. Cette page sera régulièrement mise à jour.

 

Rapport Global DEI

Compte tenu de l’éloignement social et des politiques de maintien à domicile, les sections nationales de DEI ont rapidement réorienté leur action pour s’adapter à la pandémie de COVID-19. Veuillez cliquer ici pour lire notre rapport global.

 

Communiqué de presse 

La défense des droits de l’enfant au moment de la COVID-19 : À la lumière de la crise actuelle causée par la pandémie de COVID-19, Défense des Enfants International (DEI) est profondément préoccupé par les graves violations des droits humains des enfants causées par les mesures répressives adoptées par certains États pour atténuer et répondre à l’épidémie de coronavirus. Le communiqué de presse en français est disponible ici.

  • DEI – Argentina a réuni des experts internationaux et des représentants du projet #TejiendoRedesInfancia cofinancé par l’@Union européenne, avec le premier d’une série de Dialogues sur la protection des #droits de l’enfant dans le cadre de #COVID19. L’enregistrement complet du webinaire est disponible ici.

 

  • DEI – Belgique a publié le 11 mai dernier trois positionnements qui mettent en lumière certaines conclusions et recommandations clés visant à renforcer les droits des enfants dans les procédures d’asile en Belgique. Pour plus d’information, veuillez consulter la page dédiée ici.

 

  • DEI – Colombia a signé une lettre (cliquez ici pour voir l’original) pour demander la protection des droits de l’homme et la garantie de la survie de la population Wayúu, le plus grand groupe ethnique de Colombie, qui est installée sur le territoire de La Guajira. En représentation du Mouvement, nous avons soutenu la demande et avons exhorté le président de la Colombie et les autorités du gouvernement à prendre toutes les mesures en leur pouvoir pour garantir la protection renforcée spéciale que l’État colombien doit fournir aux enfants Wayúu pendant l’état d’urgence dû au Covid-19.

 

 

  • DEI – Mauritania répond aux nouveaux défis de COVID-19: Le Président de la DCI-Mauritania et de l’AMSME, notre collègue Zeinabou Taleb, a participé à une campagne de sensibilisation sur le coronavirus.  La campagne a permis de distribuer des produits alimentaires à 900 familles pauvres et confinées et 8000 dépliants de sensibilisation. Cette campagne a été organisée par une coalition de 204 organisations sous la présidence de DCI-Mauritanie au niveau de la capitale Nouakchott. Quelques photos de la campagne sont disponibles sur le compte facebook. De même, DEI-Mauritania a participé à deux programmes télévisés et à la production de deux vidéos pour sensibiliser à la fausse nouvelle qui a été largement publiée sur les réseaux sociaux pendant et au sujet de Covid-19. Cette désinformation a incité DCI-Mauritanie à élaborer et à publier deux affiches de prévention dans ses médias sociaux.
    Pendant les nouvelles activités liées à COVID-19, la Section nationale a poursuivi ses projets de soins et de conseils aux victimes de violences sexuelles qui se déroulent au centre « EL Wafa » ainsi qu’à la ligne d’assistance téléphonique pour les enfants. La ligne d’assistance téléphonique a été adaptée pour être à la disposition des enfants en détresse à cause de COVID-19.  Quelque 14 garçons et 18 filles ont téléphoné au bureau de la ligne d’assistance pour obtenir des informations sur le coronavirus.

 

  • DEI – Palestine a demandé aux autorités israéliennes le 19 mars dernier de prendre des mesures immédiates pour libérer tous les enfants palestiniens détenus dans les prisons israéliennes en raison de la rapide propagation mondiale du virus COVID-19.  Un expert des droits de l’homme des Nations unies a publié une déclaration dans laquelle il exhorte Israël, l’Autorité palestinienne et le Hamas à assumer leurs responsabilités juridiques internationales en veillant à ce que le droit à la santé soit pleinement assuré aux Palestiniens de Gaza et de Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, pendant la pandémie de Covid-19
    .
  • DEI – Sierra Leone a organisé des sessions #SexualRepreductiveHealthRights pour les filles et leur a fourni des informations vitales sur les services essentiels et sur la façon d’accéder à ces services dans les communautés pour minimiser la probabilité d’abus et violences pendant le #COVID-19, et avec l’aide d’un professionnel de la santé. De plus, le 10 avril, DEI – Sierra Leone et AIM ont exhorté le gouvernement à enquêter sur les abus sexuels commis contre les filles dans les maisons mises en quarantaine par COVID-19 dans le district de Port Loko. Veuillez cliquer ici pour plus d’information.

Les nouvelles campagnes et déclarations