Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

DEI appelle le Brésil à rejetter la proposition de loi visant à abaisser l’âge légal de majorité pénale

Communiqué de Presse

Défense des Enfants International, conjointement avec Child Rights International Network, Amnesty International, Human Rights Watch, l’Orgnisation Mondiale contre la Torture, Réforme Pénale Internationale, Terre des Hommes, le Bureau International Catholique de l’Enfance et World Vision, appelle le gouvernement brésilien à ne pas adopter la nouvelle proposition de loi visant à abaisser l’âge légal de majorité pénale de 18 à 16 ans.

Pionnier en matière de défense des droits de l’enfant en Amérique Latine, le Brésil se doit de continuer à donner l’exemple et rejetter cette proposition de loi.

Une telle réforme violerait non-seulement les obligations du Brésil face aux Comité des Droits de l’Enfant mais constituerait également une réponse inappropriée aux délits commis par des mineurs. L’abaissement de l’âge légal de responsabilité pénale envoit un message négatif tant à la société qu’aux enfants touchés par cette potentielle nouvelle réglementation, et surtout, manque de répondre aux besoins spécifiques des mineurs.

Lisez le communiqué conjoint:

English | Español | Português

 

 

This post is also available in: EN, ES