Déclaration de Défense des Enfants International sur la désignation par les autorités israéliennes de DEI-Palestine comme « organisation terroriste »

COMUNIQUÉ DE PRESSE #02/FR/2021

Genève, Suisse

25 octobre 2021

Genève, Ramallah, le 25 octobre 2021 — En réponse à la publication par le ministère israélien de la Défense d’un ordre militaire le 19 octobre déclarant Défense des Enfants International – Palestine (DEI-P) et cinq autres organisations palestiniennes de défense des droits humains dans le territoire palestinien occupé comme étant des « organisations terroristes », le directeur général de DEI-P, Khaled Quzmar, a fait la déclaration suivante :

Au cours des dernières années, les organisations humanitaires et de défense des droits humains israéliennes, palestiniennes et internationales ont été confrontées à un environnement opérationnel de plus en plus difficile et à un rétrécissement de l’espace civique en Israël et en Cisjordanie occupée, y compris Jérusalem-Est et la bande de Gaza, ce qui a un impact négatif sur leur capacité à fournir de l’aide et à défendre les droits humains des Palestiniens.


Récemment, nous avons subi de plein fouet des campagnes de désinformation croissantes menées à la fois par des acteurs gouvernementaux israéliens et des acteurs privés qui ciblent nos donateurs institutionnels, nos partenaires, notre conseil d’administration et notre personnel.


Nous sommes une organisation palestinienne indépendante et locale de défense des droits de l’enfant qui se consacre à la défense et à la promotion des droits des enfants vivant en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est et dans la bande de Gaza. Pendant 30 ans, DEI-P a enquêté, documenté et exposé de graves violations des droits humains contre les enfants palestiniens ; tenu les autorités israéliennes et palestiniennes pour responsables au vu des principes universels des droits de l’homme ; et plaidé aux niveaux international et national pour faire progresser l’accès à la justice et à la protection des enfants.


Alors que DEI-P défend les enfants palestiniens devant les tribunaux militaires israéliens et dénonce les graves violations commises contre les enfants palestiniens par les forces israéliennes, des campagnes de délégitimation et de désinformation contre DEI-P ont été avancées par un réseau d’organisations de la société civile israélienne nationalistes en expansion ainsi que d’organisations associées en dehors d’Israël, avec le soutien du ministère israélien des Affaires étrangères. Ces efforts prennent la forme de campagnes de diffamation ciblées, organisées et fondées sur une série d’allégations liées à la violation de la loi antiterroriste et du droit international. Ces allégations sont erronées, dénaturent et déforment des éléments factuels ou juridiques critiques.


Malgré de graves risques, le personnel de DEI-P travaille sans relâche avec des ressources limitées pour défendre et promouvoir les droits des enfants vivant en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est et dans la bande de Gaza. Nous menons notre travail dans une situation de conflit armé où les auteurs de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité jouissent d’une impunité systémique. Plutôt que d’exiger que les forces israéliennes mettent fin aux violations graves du droit international ou que les autorités israéliennes tiennent les coupables pour responsables, le développement de forces nationalistes conservatrices en Israël, y compris les ministères et les agences du gouvernement, visent à réduire au silence et à éliminer le travail de défense des droits humains de DEI-P qui expose les violations généralisées des droits humains inhérentes à l’occupation militaire des Palestiniens par Israël.


Nous rejetons la récente désignation par le gouvernement israélien de DEI-P comme une « organisation terroriste » car il s’agit d’une autre action injuste des autorités israéliennes pour criminaliser et éliminer notre travail légal en matière de droits humains et de protection de l’enfance.


Après des années de campagnes de délégitimation et de désinformation contre nous qui ont échoué à faire taire notre travail, les autorités israéliennes choisissent maintenant d’intensifier les tactiques répressives en qualifiant les organisations de la société civile de terroristes.


Alors que le gouvernement israélien s’enhardit de plus en plus et intensifie ses efforts pour criminaliser les droits humains et le travail humanitaire légitime mené par les organisations palestiniennes de défense des droits humains et de la société civile, les poursuites à motivation politique devant les tribunaux militaires israéliens deviendront la norme.


Nous sommes résolus à continuer à défendre les enfants palestiniens et à dénoncer les graves violations inhérentes à l’occupation militaire israélienne des Palestiniens vivant en Cisjordanie occupée, y compris Jérusalem-Est et la bande de Gaza.


Les autorités israéliennes doivent immédiatement mettre fin aux efforts visant à délégitimer et à criminaliser les défenseurs des droits humains palestiniens et les organisations de la société civile. Nous exigeons que la communauté internationale utilise tous les moyens disponibles pour tenir les autorités israéliennes responsables des attaques ciblées et de la répression des organisations de la société civile palestinienne et agisse pour mettre fin à la complicité et au soutien au régime d’apartheid israélien.

Défense des Enfants International – Palestine est une organisation palestinienne indépendante et locale de défense des droits de l’enfant basée à Ramallah qui se consacre à la défense et à la promotion des droits des enfants vivant en Cisjordanie occupée, y compris Jérusalem-Est et la bande de Gaza. Pendant 30 ans, nous avons enquêté, documenté et recherché les preuves des graves violations des droits humains contre les enfants ; tenu les autorités israéliennes et palestiniennes pour responsables en vertu des principes universels des droits de l’homme ; et plaidé aux niveaux international et national pour faire progresser l’accès à la justice et à la protection des enfants. Nous offrons également une aide juridique directe aux enfants en détresse.


DEI-P fait partie intégrante du Mouvement international DEI et en est même un pilier. Défense des Enfants International (DEI) est un mouvement de terrain de premier plan axé sur les droits de l’enfant et basé sur l’adhésion de ses membres, fondé en 1979, la première Année internationale de l’enfant. Nous promouvons et protégeons les droits des enfants aux niveaux local, national, régional et international. DEI a été l’un des rédacteurs de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant (CNUDE) pour laquelle elle a coordonné la contribution des ONG. DEI a un statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC), de l’UNICEF, de l’UNESCO, de l’OIT, du Conseil de l’Europe, du Comité africain d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant, la Cour interaméricaine des droits de l’homme, la Ligue des États arabes et elle entretient des relations étroites avec le Comité des droits de l’enfant des Nations Unies et les différents titulaires de mandat au titre des procédures spéciales des Nations Unies.


Pour en savoir plus, consultez : www.dci-palestine.org ou www.defenceforchildren.org

 

Pour plus informations :

Alex Kamarotos, Executive Director, Defence for Children International

+33607028641 (mobile ou WhatsApp) ou  +41 76 625 82 44 director@defenceforchildren.org, communications@defenceforchildren.org

Twitter: @DCIsecretariat, @DCIdirector

Ce Communiqué de Presse est également disponible en arabe.

This post is also available in: EN, ES

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn