Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Déclaration conjointe CDH51 sur la discussion annuelle sur l’intégration d’une perspective de genre dans le travail du Conseil des droits de l’homme et de ses mécanismes.

Le 26 septembre 2022, une activiste de She Leads a fait une déclaration conjointe avec DEI, Plan International, ECPAT, Plan International, The African Women’s Development and Communication Network, et Terre des Hommes sur la discussion annuelle sur l’intégration d’une perspective de genre dans le travail du Conseil des droits de l’homme et de ses mécanismes. Le thème de la déclaration était de surmonter les obstacles fondés sur le genre à la liberté d’opinion et d’expression.

 

Les filles et les jeunes femmes sont confrontées à un certain nombre d’obstacles spécifiques à la jouissance de leurs droits à la liberté d’opinion et d’expression, notamment :

  • Des normes sociales restrictives liées à leur sexe et à leur âge ;
  • Le manque de financement disponible pour les organisations dirigées par des filles et des jeunes, et les obstacles juridiques et administratifs qu’elles rencontrent pour accéder au financement ;
  • La violence et le harcèlement dont elles sont victimes, tant en ligne que hors ligne.

 

Pour relever ces défis et faire en sorte que toutes les filles et les jeunes femmes puissent jouir pleinement de leurs droits à la liberté d’opinion et d’expression, nous appelons les États membres à :

  • Veiller à ce que les filles et les jeunes femmes puissent participer librement et ouvertement aux débats au sein de ce Conseil, ainsi que dans d’autres espaces de l’ONU, en supprimant les obstacles administratifs pour qu’elles puissent le faire ;
  • Travailler en collaboration avec le Bureau de la jeunesse des Nations Unies, une fois qu’il sera établi, pour assurer la participation active et significative des jeunes femmes ;
  • Fournir un financement pluriannuel flexible aux groupes dirigés par des filles et des jeunes femmes ;
  • Renforcer et faire appliquer toutes les lois et politiques nationales visant à mettre fin à la violence et à la discrimination à l’encontre des filles et des jeunes femmes en tant que défenseurs des droits humains, que ce soit dans l’espace privé, public ou numérique.

 

Cliquez ici pour lire la déclaration complète

This post is also available in: EN, ES