Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

DEI-Sierra Leone et DEI-Liberia: Epidémie du virus Ebola

Communique de Press, September 2014: Depuis le premier cas répertorié du virus Ebola en mars cette année, l’Afrique de l’Ouest (la Guinée, le Libéria, la Sierra Léone, le Nigeria) a été confrontée à la plus grande et plus grave épidémie de cette maladie depuis que le virus a été isolé pour la première fois en 1976. Les statistiques les plus récentes rassemblées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dénombrent plus de 10’000 cas recensés et plus de 4’900 morts*. Alors que l’épidémie se déplace plus rapidement que les efforts pour la contrôler et la prévenir, il y a un risque pour que l’infection se propage vers d’autres régions.

Par le biais de ses sections nationales présentes dans les pays touchés, Défense des Enfants International (DEI) a prouvé sa participation active et son engagement dans la prise de mesures pour limiter la prolifération des victimes.

DCI-SierraLeone EbolaEn réponse à la magnitude de l’épidémie, DEI-Sierra Leone (DEI-SL) a entrepris de nombreuses actions. DEI-SL a organisé des sessions de formation en interne pour familiariser ses membres aux enseignements tirés d’une formation organisée par le Ministre des Affaires Sociales, du Genre et des Affaires liées aux Enfants (MSWGCA) et par Save the Children. La formation a porté sur les faits concernant le virus Ebola, des mesures de protection pour le personnel de terrain, les messages à transmettre au public, et les moyens d’enregistrer les enfants rendus orphelins par le virus Ebola. DEI-SL, conjointement avec le Ministre des Affaires Sociales, du Genre et des Affaires liées aux Enfants et d’autres partenaires, a également participé à une initiative pour nourrir des enfants de rues pendant un confinement de trois jours du 19 au 21 septembre. L’initiative était une continuation de la campagne de DEI-SL « Kick Ebola out of Sierra Leone ».

Au Liberia, la propagation rapide de la maladie est due au dysfonctionnement du système de soins de santé affaibli par des années de guerre civile. DEI-Liberia a pris part à une vigoureuse campagne de DCILiberia Ebolasensibilisation pour la prévention et le contrôle d’Ebola. L’organisation a également fourni des désinfectants pour les mains, du chlore, des détergents en poudre entre autres, et a distribué 2’000 flyers pour augmenter l’impact de sa campagne de prévention nationale. Dans le prolongement des efforts conjoints visant à travailler collectivement sur l’éradication de la maladie à virus Ebola au Libéria, le Comité de Travail sur Ebola des Organisations de la Société Civile de Bomi fut établi. Le Comité comprend notamment des membres de DEI-Liberia, le chapitre de Bomi de la Croix Rouge Nationale du Liberia, la Liberia Children Foundation, Women and Children Advocacy, et Bomi Rural Women.

Au niveau international, le Secrétariat International de Défense des Enfants International (DEI-SI) et Monsieur Manaff Kemokai, représentant de DEI-Sierra Leone et vice-président de la région Africaine, ont participé à une réunion avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le Rapporteur spécial sur le droit à l’eau potable et à l’assainissement, le Rapporteur spécial sur le droit à la santé et la Représentante spéciale chargée de la question de la violence à l’encontre des enfants pour attirer l’attention sur l’épidémie et vérifier le potentiel de coordination afin de prévenir toute propagation supplémentaire du virus.

L’ampleur de l’épidémie, particulièrement en Sierra Leone et au Liberia, a été sous-estimée, et c’est la raison pour laquelle DEI urge la communauté internationale d’augmenter son soutien dans la prévention et l’éradication de la maladie dans les pays affectés en fournissant des équipes médicales efficientes et efficaces, de l’équipement, de la nourriture, et des ressources financières.

 

* Les données sont basées sur l’ « Ebola Response Roadmap Situation Report Update » de l’OMS du 25 octobre 2014 comprenant le nombre des cas d’infection d’Ebola total de la Guinée, Libéria, Sierra Léone, Mali, Nigéria, Sénégal, Espagne et des Etats-Unis.

This post is also available in: ES