Le 22 Juin 2015, Défense des Enfants International a annoncé l’établissement d’un Comité Consultatif (CC), dont la création a été formalisée lors de la réunion annuelle du Conseil Exécutif International (CEI), qui s’est tenue du 19 au 21 Juin 2015 à Genève, Suisse.

Le CC se compose d’experts et de défenseurs des droits de l’enfant qui guident DEI à travers leur expertise et savoir-faire. Alors qu’il ne possède pas de fonction de direction, le Comité Consultatif guide et soutient le CEI quant à la définition de la stratégie de plaidoyer et de lobbying du mouvement DEI. Il est donc un organe essentiel qui contribue au succès des activités et des projets de DEI tant à l’échelle locale, nationale, régionale qu’internationale. Cliquez ici pour connaitre les Termes de Référence.

Six membres ont été officiellement nominés le dimanche 21 Juin 2015 pour un mandat initial de deux ans (renouvelable):

Nigel Cantwell: Après avoir travaillé pendant cinq ans pour l’Union internationale pour la protection de l’enfance, aujourd’hui disparue, M. Nigel Cantwell a fondé Défense des Enfants International en 1979 et est resté avec l’organisation pendant 15 ans. Il a ensuite occupé divers postes au sein de l’UNICEF et a travaillé en tant que consultant international sur la politique de protection de l’enfance depuis 2003, avec un accent particulier sur la protection des droits des enfants en matière de protection de remplacement et d’adoption internationale.

Mme Christine Cornwell: Une ancienne haut fonctionnaire du Bureau International du Travail (1970-2003), Mme Cornwell a occupé diverses fonctions, notamment la direction de programmes sur l’égalité des sexes, les ressources humaines et la coopération au développement. Elle a également été secrétaire régionale nord-américaine pour une organisation syndicale internationale. Mme Cornwell est un ancien membre du conseil d’administration international et du conseil d’administration du Forum africain sur la politique de l’enfance (ACPF) et son représentant à Genève de 2001 à 2012. En savoir plus (EN)

Jaap Doek: Ancien membre du Comité des droits de l’enfant des Nations Unies (1999-2007) et également président de celui-ci (2001-2007), M. Doek est membre du Conseil d’administration international du Forum africain sur la politique de l’enfance (ACPF). Japp Doek a également été le rapporteur général du troisième Congrès mondial sur l’exploitation sexuelle des enfants et des adolescents en 2008 et membre du comité de rédaction de l’étude des Nations Unies sur la violence à l’égard des enfants entre 2003 et 2006. Depuis 2014, il a été conseiller juridique spécial d’ECPAT (End Child Prostitution and Trafficking) et président du groupe de travail interinstitutionnel sur le projet ECPAT «End the prostitution enfantine, pornographie enfantine et traite d’enfants à des fins sexuelles,» spécifiquement sur les terminologies et dans le domaine des abus sexuels et de l’exploitation des enfants. Finalement, M. Doek a été impliqué dans la création de Défense des Enfants International et a créé sa section néerlandaise (1984). En savoir plus (EN)

Meskerem Geset Techane: Avocate des droits de l’homme et défenseur acharné des droits des femmes depuis 15 ans, Mme Geset Techane a déjà été juge à la Haute Cour en Éthiopie et directrice adjointe de l’Institut des droits de l’homme et du développement en Afrique. Grâce à sa vaste expérience dans le domaine des droits de l’homme et en particulier des droits des femmes et des enfants aux niveaux national et régional, elle a initié, participé et coordonné de nombreux projets de plaidoyer et de contentieux. Elle a également facilité et participé à plusieurs projets de plaidoyer et de réforme juridique. Mme Geset Techane a été membre du conseil d’administration et présidente du comité de collecte de fonds de l’Éthiopian Women Lawyers Association, où elle a reçu le prix pour sa contribution remarquable. Elle a également reçu un prix pour son service juridique exceptionnel offert par l’Action Professional Association for the People.

Elle a travaillé en étroite collaboration avec les mécanismes des droits de l’homme en Afrique et à l’ONU; dans son poste le plus récent, elle était coordonnatrice de la région Afrique dans le cadre de l’étude mondiale des Nations Unies sur les bonnes pratiques en matière d’élimination de la discrimination à l’égard des femmes et du groupe de travail des Nations Unies sur l’élimination de la discrimination en justice et en pratique. Elle a participé à la rédaction des lois, politiques et études sur les droits de l’homme de l’Union africaine et a été membre expert de divers groupes de travail de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples, notamment du HCR, de l’UNICEF et du HCNUDH.

Actuellement titulaire d’un doctorat au Centre des droits de l’homme de l’Université de Padoue, Mme Geset Techane a obtenu un baccalauréat en droit de l’Université d’Addis-Abeba et une maîtrise en droit de l’Université de Pretoria. Elle a également suivi un cours avancé sur les droits économiques et sociaux et est candidate au doctorat en droits de l’homme et gouvernance à plusieurs niveaux à l’Université de Padoue, en Italie. Mme Geset Techane a écrit et contribué à de nombreuses publications et recherches sur les droits de l’homme et les droits des femmes, y compris la formation et le matériel pédagogique destinés aux professionnels.

Mme Moushira Khattab: diplomate de carrière qui a servi en tant que première ambassadrice de l’Egypte auprès de l’Afrique du Sud de Nelson Mandela et auprès de la Tchécoslovaquie lors de sa séparation pacifique entre République tchèque et Slovaquie, Mme Khattab a terminé sa carrière diplomatique comme ministre adjointe des Affaires étrangères pour les relations culturelles internationales. Mme Khattab est également une militante des droits de l’homme, des droits des enfants et des femmes. Elle a, à ce titre, été vice-présidente du Comité des Nations Unies sur les Droits de l’Enfant. En savoir plus (EN)

Mme Ortiz: Citoyenne paraguayenne, Mme Ortiz œuvre depuis plus de 30 ans pour la promotion et la protection des enfants et des droits de l’homme. Elle a été membre et vice-présidente du Comité des droits de l’enfant des Nations Unies (2003 -2011), membre et vice-présidente de la Commission interaméricaine des droits de l’homme (2012-2015) et conseillère Droits de l’homme et diversité culturelle pour le Secrétariat national à la culture de la présidence paraguayenne (2010-2011).

Elle est également fondatrice et membre de plusieurs organisations de défense des droits humains, dont Decidamos, Global, Tekoha et Taller de Comunicación y Educación Popular. Avec l’association «Callescuela», elle a contribué à améliorer la qualité de vie des enfants et des adolescents vivant dans la rue grâce à des projets de participation communautaire, d’éducation et de soutien. Au cours de la dictature d’Alfredo Stroessner au Paraguay, elle a œuvré au sein d’organisations œcuméniques en faveur des prisonniers politiques de son pays.

En 2003, elle a reçu le prix des femmes paraguayennes du Secrétariat de la présidence paraguayenne et, en 2010, elle a reçu le prix Peter Benenson pour la défense des droits de l’homme de la section paraguayenne d’Amnesty International. En 2014, le gouvernement du Mexique lui a décerné le prix international «Pour l’égalité et la non-discrimination». Actuellement, elle mène des activités de conseil dans diverses régions d’Amérique latine et des Caraïbes sur les systèmes nationaux de protection des droits de l’enfant.

Défense des Enfants International est convaincue que les experts qui composent le Comité Consultatif ne contribueront pas uniquement au succès des activités de DEI mais qu’ils agiront également en tant qu’ambassadeurs du mouvement et renforceront sa visibilité à travers le monde.