Examen périodique universel de l’Uruguay (EPU) – la pré-session

L’examen périodique universel de l’Uruguay (EPU) aura lieu à Genève en janvier 2014. Sa pré- session s’est déroulée en novembre, à Genève. Au cours de cette pré-session, organisée par UPR.info, de nombreuses organisations de la société civile ont attiré l’attention sur plusieurs questions relatives aux droits de l’enfant, en particulier: abus et exploitation sexuelle, pauvreté des enfants, accès à l’éducation et participation des enfants. Il a également été indiqué que la situation des enfants en détention est particulièrement préoccupante: bien que l’Uruguay ait adhéré aux instruments internationaux et régionaux pertinents en matière de justice pour mineurs, le recours à la privation de liberté demeure la solution principale et non une mesure de dernier ressort et les enfants sont souvent victimes de mauvais traitements. Les politiques et les structures publiques sont insuffisantes et un référendum national prévu pour octobre 2014 vise à abaisser davantage l’âge minimum de la responsabilité pénale.

Sur cette base, les recommandations suivantes relatives aux enfants et à la justice ont été mises en avant:

  • mener davantage d’enquêtes sur les mauvais traitements des enfants en détention ;
  • considérer l’emprisonnement comme mesure de dernier ressort, et ce pour la période nécessaire minimale ;
  • viser à réinsérer les enfants dans la société ;
  • garantir que toute allégation de torture soit soumise à une enquête en toute transparence ;
  • garantir la participation effective des enfants et s’assurer que la décision prenne en compte le meilleur intérêt de l’enfant.

DEI travaillera à Genève afin que les représentants de l’Etat au sein du Conseil des Droits de l’Homme promeuvent ces recommandations importantes concernant les enfants et la justice de manière à ce qu’elles soient acceptées par le gouvernement uruguayen lors de l’Examen périodique universel de l’Uruguay dans l’année à venir.