DCI leads seminar to support child victims of sexual violence in Mauritania

*French only

Les 11 et 12 Octobre, DEI, l’Organisation Internationale de la Francophonie (l’OIF) et FRANCOPOL ont organisé un séminaire de deux jours sur le thème

« Entendre et accompagner l’enfant victime de violence »


photo-de-groupe


Benoit van Keirsbilck, Président du mouvement DEI, a pris part au séminaire et a partagé les bonnes pratiques pour s’assurer que les enfants victimes de violence font l’objet d’une écoute attentive et appropriée et que le système de justice soit adapté aux droits et besoins des enfants victimes (accueil adéquat, considérer la victime comme telle et non comme « coupable », écoute, langage adapté, professionnels formés, nombre d’interviews de la victime limités pour éviter d’autres traumatismes, locaux judiciaires adaptés,…).

Ce séminaire a aussi été l’occasion pour AMSME/DEI-Mauritanie de présenter son service d’aide téléphonique qui fonctionne 24h/24, 7j/7 ainsi que son travail auprès des femmes et enfants victimes de violence sexuelle. Ils ont notamment pu présenter leur travail au centre Al-Wafa, un centre où ils fournissent une assistance médicale et psychosociale aux victimes, tout en s’assurant que les victimes puissent avoir accès à la justice.  De plus, ils ont développé un mécanisme de surveillance qui permet de rendre compte de l’évolution et du type de violences sexuelles auxquelles femmes et enfants sont exposés, notamment à travers la production de bulletins hebdomadaires.

Pour en savoir plus sur le travail de DEI-Mauritanie et sur le Centre Al-Wafa veuillez cliquer ici.


img_20161012_132901


Le Président du Mouvement a eu le privilège de visites les projets de l’AMSME/DEI-Mauritanie et d’apprécier concrètement la qualité du travail réalisé par la section nationale de DEI dans le pays. A l’issue de cette rencontre il a félicité tous les membres de la section en déclarant :

« L’action de l’AMSME/DEI-Mauritanie est impressionnante. Elle repose sur le travail de professionnels pleinement investis dans la défense des droits de l’enfant et en particulier des jeunes filles victimes de violences, notamment sexuelle ainsi qu’à d’autres catégories d’enfants, dont les enfants en conflit avec la loi. Le travail de DEI-Mauritanie est manifestement hautement apprécié et reconnu par les autorités mauritaniennes. Il doit servir d’inspiration pour tout le Mouvement DEI tant pour ce qui concerne l’aide concrète apportée aux enfants, que pour le travail de plaidoyer et de changement de mentalité réalisé avec une force de conviction qui suscite l’admiration« .

A la suite de ce séminaire, Benoit Van Keirsbilck a donné une formation sur le monitoring des lieux où des enfants sont privés de liberté (basé sur le guide pratique publié par DEI-Belgiuqe qui peut être consulté ici) à l’attention des membres du nouveau Mécanisme national de prévention (MNP), qui a été créé par la Mauritanie dans le cadre de l’OPCAT. Mme. Zeinabou Taleb Moussa, Présidente de l’AMSME/DEI-Mauritanie, est une des membres de ce MNP.